Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Marques Fiches Associations Agenda
Menu général Marques Fiches
Guide Automobile
Publicité

logo Minerva
logo Minerva
(doc. Yalta Production)


Publicité

abonnement

Clubs et associations dédiés

 FFVE - Fédération Française des Véhicules d'Epoque
Pour être crédible, il faut être représentatif. Actuellement, nous représentons 140 000 amateurs à travers les 850 clubs affiliés à ...

Publicité

Marques Europe Marques France
Marques Amérique
Marques Asie

Anciennes Minerva

(les autres constructeurs en cliquant dans la colonne de droite > )

Minerva

Minerva est un constructeur automobile belge fondé à Anvers en 1903 par le Hollandais Sylvain de Jong sur les bases d'une fabrique de bicyclettes et de motocyclettes. L'emblème est Minerve, déesse romaine de l'intelligence, de la sagesse, des arts et de l'industrie. La mascotte, une tête de Minerve très spectaculaire est l'oeuvre de Pierre de Soete.
La production d'automobiles démarre en 1904 par une gamme à 2, 3 ou 4 cylindres et une transmission par chaîne. En Angleterre, Charles Rolls est alors revendeur Minerva, ce qui explique la future pénétration du marché britannique par Minerva. Charles Rolls a notamment engagé deux modèles quatre cylindres 20 HP au Tourist Trophy en 1905. En 1906, la production de Minerva atteint 600 voitures et 3 000 motocyclettes et moteurs.
En 1907, Minerva remporte le Circuit des Ardennes, formule Kaiserpreis

Moteurs sans soupape


En 1908, Minerva négocie la licence d'exclusivité mondiale pour les moteurs sans soupape Knight. Ceux-ci, particulièrement silencieux, permettent à Minerva de construire des voitures de luxe particulièrement confortables et très appréciées de la bonne société européenne. Toutes les Minerva vont utiliser ce type de moteur.
Minerva remporte de nombreux succès sportifs, comme le trophée des Alpes et le rallye de Suède.
Parmi les clients prestigieux de la marque on peut citer le roi des Belges, ou ceux de Suède ou de Norvège, et même Henry Ford.
En 1912, MInerva produit 1 200 châssis et se positionne comme le principal constructeur automobile belge.

Des automobiles de grand luxe


Dans l'Entre-deux-guerres, la société propose des voitures de plus en plus puissantes et luxueuses. Elles se distinguent par leur confort grâce à leur moteur sans soupape et à leurs suspensions arrière à ressorts cantilever.
En 1920, Minerva propose une 4 cylindres, 3.6l de 20 cv et une 6 cylindres 5.3l de 30 cv. Les modèles sont appréciés aux USA par la jet-set.
En 1923, Minerva propose des modèles moins puissants, avec un 4 cylindres, 2l de 15 cv et un 6 cylindres 3.4l de 20 cv.
En 1927, le modèle AK de 30 cv est proposé, puis en 1930, un 8 cylindres en ligne sur deux modèles particulièrement puissants et luxueux, AL de 6.6l et AP de 4l.
Mais la crise économique fait plonger les ventes de ces modèles dans les années 30, notamment à l'exportation. Les modèles sont chers et désormais un peu dépassés technologiquement. Notamment, le moteur sans soupapes, qui a fait les beaux jours de la marque est désormais dépassé par les moteurs à soupapes, plus simples. En novembre 1934, Minerva échappa à la faillite et l’entreprise est mise en curatelle. Finalement, les curateurs autorisent la reprise par Imperia

Rachat par Imperia


Une nouvelle société Minerva est créée en 1934 par Mathieu van Roggen, déjà propriétaire de la marque Impéria.
Les dernières voitures personnelles Minerva sont présentées en 1936 au Salon d’Amsterdam. Par la suite, on livre encore sporadiquement quelques Imperia portant le badge Minerva, principalement en France.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'usine de Mortsel est réquisitionnée par les Allemands. Elle est chargée de la réparation de moteurs d'avion, ce qui lui vaut d'être bombardée à plusieurs reprises.
À la fin du conflit, la production redémarre.

Production de tout-terrains


Entre 1951 et 1954, quelques 9.000 tout-terrains Minerva sont construits pour l’Armée et la Gendarmerie belges, sur la base d’un contrat de licence passé avec Land Rover stipulant que 63% des pièces devaient être d’origine belge.
Les dernières jeep Minerva civiles, alors construites selon un développement propre, sont présentées en 1956
Après avoir fabriqué des utilitaires et des véhicules tout terrain avec plus ou moins de succès, la Société Nouvelle Minerva disparaît à son tour en 1958.

Musée Automobile Virtuel

Descriptions, fiches techniques, versions et photos des anciens modèles consultables pour Minerva

(consulter la fichecliquez sur la photo du modèle pour consulter la fiche)
 

Minerva type K 40 HP
Minerva type K 40 HP (1907)
[9 photos]
Minerva type S
Minerva type S (1910)
[13 photos]
Minerva type Z 38 HP
Minerva type Z 38 HP (1911)
[9 photos]
Minerva 20 HP
Minerva 20 HP (1922)
[11 photos]
Minerva type AC
Minerva type AC (1924-1926)
[3 photos]
Minerva type AD
Minerva type AD (1924-1925)
[10 photos]
Minerva AF
Minerva AF (1926-1927)
[7 photos]
Minerva type AK
Minerva type AK (1927-1937)
[2 versions, 20 photos]
Minerva AL 40 cv
Minerva AL 40 cv (1929-1935)
[2 versions, 19 photos]
Minerva M-4
Minerva M-4 (1933-1934)
[4 photos]
Minerva M8
Minerva M8 (1938)
[11 photos]
Minerva C22
Minerva C22 (1957)
[9 photos]

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

Publicité