Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Marques Fiches Associations Agenda
Menu général Marques Fiches
Guide Automobile
Publicité

logo Marcos
logo Marcos
(doc. Yalta Production)


Publicité

abonnement

Publicité

Marques Europe Marques France
Marques Amérique
Marques Asie

Anciennes Marcos

(les autres constructeurs en cliquant dans la colonne de droite > )

Marcos

Marcos est un petit constructeur anglais fondé en 1959 par Jem (Jeremy) Marsh et Frank Costin (d'où le nom). Jem Marsh est un ingénieur, motoriste et pilote de course. Quant à Franck Costin, il est ingénieur chez le constructeur d'avions De Havilland avec son frère Mike. Ce dernier va fonder avec Keith Duckworth, une entreprise encore plus connue dans le monde automobile, Cosworth.
La marque Marcos, plutôt confidentielle en nombre d'exemplaires, reste fameuse, aussi bien pour ses performances que l'originalité de ses solutions, malgré le désordre permanent qui règne dans son catalogue.

Voitures en bois


Frank Costin est un adepte des structures en bois, du contreplaqué collé , léger et facile à plier aux formes les plus exigeantes. Une expérience acquise dans le milieu aéronautique. Sur cette structure inhabituelle, une peau en polyester achève de donner au bolide une allure respectable.
Marcos se fait rapidement une réputation dans la compétition, grâce à l'excellent rapport poids/puissance de ses productions. Des pilotes débutants se font vite un nom: Derek Bell ou Jackie Stewart.
Toutefois, malgré ces succès, les Marcos peinent souvent à se vendre, la faute probablement à leur esthétique étrange et leur hérédité forestière.

Tournis technologique


Alors que les Marcos se vendent mal, c'est la valse des sollutions techniques. Pas moins de 7 moteurs différents pour les différents exemplaires de GT fabriqués.
Frank Costin quitte le navire en 1965. Marcos abandonne le châssis en contreplaqué "plywood" pour un châssis tubulaire, plus rassurant, mais plus lourd.
Marcos, qui ne trouve pas la solution commerciale, fait faillite en 1971 ainsi qu'en 2000, avant de devoir fermer définitivement en 2007.

Nombre d'exemplaires de Marcos


Caradisiac a recensé la production totale de Marcos que nous reproduisons ici.
1960/63 : Marcos GT (4 cyl., Ford, 1 000/1 100 cm3-70/85 ch), 29 ex.
1964/66 : Marcos 1800 GT (4 cyl., Volvo, 1 778 cm3-114 ch-187 km/h), 99 ex.
1965/81 : Mini Marcos (4 cyl, BMC Mini Cooper, 1 290 cm3-85/115 ch), environ 1 200 ex.
1966/67 : Marcos 1500 GT (4 cyl., Ford, 1 499 cm3-86 ch), 82 ex.
1967/68 : Marcos 1600 GT (4 cyl., Ford, 1 650 cm3-122 ch), 192 ex.
1968/71 : Marcos 3 litres (V6, Ford, 2 964 cm3-140 ch), 80 ex.
1969/71 : Marcos 2 litres (V4, Ford, 1 996 cm3-88 ch), 40 ex.
1970/71 : Marcos 3 litres (6 cyl., Volvo, 2 978 cm3-130 ch), 250 ex.
1971 : Marcos 2.5 litres (4 cyl., Triumph, 2 446 cm3-143 ch), 11 ex.
1970/71 : Marcos Mantis (V6, Ford, 2 964 cm3-140 ch et 4 cyl., Triumph, 2 446 cm3-143 ch), 32 ex.
1982/92 : Marcos Mantula (V8, Rover, 3 528/3 947 cm3-190/180 ch).
1984/92 : Marcos Mantula Spider (idem motorisation).
1991/96 : Marcos Martina (4 cyl., Ford, 2 litres-125 ch).
1991 : reprise de la commercialisation des kits Mini Marcos (mécanique Mini Cooper 1300).
1993/99 : Marcos Mantara 400 et 450 (V8, Rover, 3 947/4 500 cm3-180/302 ch).
1994 : Marcos LM 500 (V8, Chevrolet, 4 998 cm3-320/450 ch).
1996 : Marcos Mantis Coupé/Spider (V8, Ford, 4 500 cm3-352 ch).
1997 : Marcos Mantis GTS 2 litres (4 cyl., Rover, 2 litres-135 ch et turbo 198 ch).
1997 : Marcos LM 600 (V8, Chevrolet, 5.8 litres-440 ch).
1999 : Marcos Mantis GT (V8, Ford, 4.6 litres-turbo 506 ch).
Marcos Mantaray (4 cyl. et V8, Rover, 2 litres turbo 198 ch et 3 947 cm3-340 ch).
2002-2004 : TS 250 (Ford V6-2.5-180 ch)
2004 : TSO GT (Ford V 8-5,7-350/400 ch) et TSO R/T
2005 : TSO GT2 (V8 5.7l 469ch.)
2007 : TSO GTC (V8 5.7l 469ch.)

La fin de Marcos


Malgré les réelles performances des Marcos, elles se vendent relativement mal. En 1971, Jem Marsh doit jeter l'éponge et céder l'entreprise au groupe Rob Wolker qui se contente de vendre les stocks.
Mais en 1976 Marsh rachète les droits d'exploitation de Marcos et relance la voiture en 1981. La 3000 GT est ainsi produite jusqu'en 1984, année de son remplacement par la Mantula.
Marcos dépose à nouveau le bilan en 2000. Elle est reprise par le canadien Tony Stelliga qui renomme l'entreprise en Marcos Engineering.
Malgré la conception du nouveau modèle TSO, Marcos doit fermer définitivement en 2007.

Musée Automobile Virtuel

Descriptions, fiches techniques, versions et photos des anciens modèles consultables pour Marcos

(consulter la fichecliquez sur la photo du modèle pour consulter la fiche)
 

Marcos 3000 GT
Marcos 3000 GT (1968-1972)
[8 photos]
Marco Mini / Midas
Marco Mini / Midas (1978)
[9 photos]
Marcos Mantula
Marcos Mantula (1983-1992)
[8 photos]
 

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

Publicité