Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Marques Fiches Associations Agenda
Menu général Marques Fiches
Guide Automobile
Publicité

logo Rochet-Schneider
logo Rochet-Schneider
(doc. Yalta Production)


Publicité

abonnement

Clubs et associations dédiés

 FFVE - Fédération Française des Véhicules d'Epoque
Pour être crédible, il faut être représentatif. Actuellement, nous représentons 140 000 amateurs à travers les 850 clubs affiliés à ...

Marques France Marques Europe
Marques Amérique
Marques Asie

Anciennes Rochet-Schneider

(les autres constructeurs en cliquant dans la colonne de droite > )

Rochet-Schneider

Rochet-Schneider est un constructeur fondé en 1889 à Lyon par Edouard Rochet et Théodore Schneider.
Rochet-Schneider fabrique d'abord des automobiles mais aussi très rapidement des véhicules utilitaires.

Le succès des Rochet-Schneider


Bien construites, les Rochet-Schneider acquièrent vite une excellente réputation. En 1896, une Rochet-Schneider réussit l'ascension du col du Galibier par ce qui n'est encore guère plus qu'un chemin poussiéreux. Dans leur région montagneuse d'origine, les automobiles produites révèlent de véritables capacités de grimpeuses légitimement appréciées.
Dans le même temps, les 2 et 4 cylindres se vendent en Angleterre et passent bientôt sous contrôle britannique.

Faillite


Mais la mise en chantier d'ambitieux modèles 6 cylindres et la première crise de croissance de l'industrie automobile plombent les comptes de l'entreprise. Le constructeur fait faillite en 1907.
Rochet-Schneider doit alors se recentrer sur des modèles 4 cylindres qu'il maîtrise. Le catalogue comporte des modèles de 12 à 18 ch à la conception moderne mais fiable.
Dans le même temps, un accord est passé avec François Baverey pour la production des carburateurs Zenith qui équipent déjà toutes les automobiles de la marque. Cette activité va se révéler très rentable.
En 1910, Théodore Schneider quitte l'entreprise pour fonder Th. Schneider.

Première Guerre Mondiale


Pendant la Première Guerre Mondiale, elle reçoit notamment de grosses commandes de l'armée.
Renault, dont les usines parisiennes sont menacées, délocalise une partie de sa production de poids lourds et spécialement de moteurs Diesel.
L'activité de construction d'utilitaires et de poids lourds prend alors de l'importance.

Spécialisation sur les poids lourds


Tout comme Berliet bientôt, Rochet-Schneider cesse la fabrication des automobiles en 1931, trop concurrentielle, et privilégie la fabrication d'utilitaires et de poids lourds.
La société sera rachetée par Berliet en 1950 et cessera bientôt la fabrication de poids lourds sous cette marque.

Musée Automobile Virtuel

Descriptions, fiches techniques, versions et photos des anciens modèles consultables pour Rochet-Schneider

(consulter la fichecliquez sur la photo du modèle pour consulter la fiche)
 

Rochet-Schneider 12 HP - type 10200
Rochet-Schneider 12 HP - type 10200 (1910-1912)
[7 photos]
Rochet-Schneider 20 HP - type 10000
Rochet-Schneider 20 HP - type 10000 (1911-1912)
[3 photos]
Rochet-Schneider type 15000
Rochet-Schneider type 15000 (1919)
[9 photos]
Rochet-Schneider 26-six - type 29500
Rochet-Schneider 26-six - type 29500 (1929-1931)
[6 photos]
Rochet-Schneider camionnette 32000 B
Rochet-Schneider camionnette 32000 B (1931)
[8 photos]
 

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association