Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil   Musée Automobile  Dossiers   Actualités   Films et séries  Associations  Agenda  
Guide Automobile
Publicité

logo Bedelia
logo Bedelia
(doc. Yalta Production)


Publicité

abonnement

Clubs et associations dédiés

 FFVE - Fédération Française des Véhicules d'Epoque
Pour être crédible, il faut être représentatif. Actuellement, nous représentons 140 000 amateurs à travers les 850 clubs affiliés à ...

Musée France Musée Europe
Musée Amérique
Musée Asie

Anciennes Bedelia

(les autres constructeurs en cliquant dans la colonne de droite > )

Bedelia

Bedelia est un constructeur français de voiturettes créé en 1910 par Henri Devaux et Robert Bourdeau. Bedelia est probablement le premier constructeur de cycle-cars. Le modèle très original connaît un relatif succès avant le Première Guerre Mondiale.

Née par accident


Âgés de 18 ans, Devaux et Bourdeau sont deux amis, ingénieurs de l'École d’électricité et de mécanique industrielles Violet. En 1907, ils détruisent leur moto Quentin dans un accident et décident de construire une voiturette avec la mécanique survivante et des éléments de récupération. La première Bédélia est née.
Très rudimentaire, l'engin offre deux places en tandem, le moteur à l'avant et le conducteur installé curieusement à la place arrière. La raison de cette disposition est simple, l'essieu arrière est entraîné par une courroie et le conducteur doit faire passer la courroie d'une poulie de réception à une autre plus petite pour passer à un rapport supérieur. Il est dépourvu de différentiel (l'écartement des roues arrière est faible).
Le véhicule est baptisé Bédélia en référence aux initiales des créateurs et à la chanson à la mode d'une comédie musicale. Il s'agit à l'origine du prénom d'une déesse celtique.
L'idée germe de vendre ce type de véhicule et la famille est mise à contribution financière pour créer un petit atelier.

Un succès immédiat


La Bédélia type A est proposée en 1910. Inspirée de la fabrication des motos, elle n'est comparable à aucuns autres modèles. Elle offre 2 sièges disposés l'un derrière l'autre (comme la Peugeot Quadrilette), cependant, le conducteur se trouve derrière le passager. Le moteur est à l'avant et la transmission se fait par chaîne, relayée par 2 courroies débrayables entraînant les roues arrière.
La Bédélia est très légère (150 kg), stable, confortable et très rapide (au moins 75 km/h). C'est aussi le véhicule le moins cher du marché (1200 francs).
Le succès est immédiat et ne sera stoppé que par la guerre. En 4 ans, 3000 exemplaires sont sortis des ateliers.

Plusieurs modèles


Le concept ne se prête pas à la création d'un catalogue très riche. En 1911, l'offre se compose uniquement des types
- A1, à caisse anguleuse, dont le moteur monocylindre Quentin développe maintenant 4,5 hp
- BD1, à caisse aérodynamique, propulsé par un moteur bi-cylindre en V maison 5,5 hp.
Par la suite, le catalogue évolue avec
- AC modèle d'entrée de gamme
- BD1, puis BD2, toujours à carrosserie aérodynamique, peu à peu agrémenté de garde-boue, capote...
- Commerce : utilitaire obtenu par le remplacement du siège passager par un plateau de 150 kg de charge utile.
- Course : animé par une version poussée du moteur bicylindre et avec une carrosserie surbaissée en aluminium

Bédélia en compétition


Légères et agiles, les Bédélia brillent dans diverses compétitions de l'époque au milieu d'engins bien plus huppés.
On les retrouvent en 1912 sur le Tour de France ou le Grand Prix de France. A Broolands, un Bédélia signe le record de l'heure, catégorie voiturette, à 72 km/h, puis le kilomètre lancé à 104 km/h.

Fin des Bédélia


A la fin de la Première Guerre Mondiale Bourdau et Devaux se séparent et vendent la société aux établissements Maheux de Levallois.
Le système de transmission très fragile reste le point faible de la marque et ne peut lutter contre la concurrence, désormais mieux armée. La production cesse en 1925.

Musée Automobile Virtuel

Descriptions, fiches techniques, versions et photos des anciens modèles consultables pour Bedelia

(consulter la fichecliquez sur la photo du modèle pour consulter la fiche)
 

Bédéia BD1
Bédéia BD1 (1911)
[8 photos]
 

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

Accueil   Musée Automobile  Dossiers   Actualités   Films et séries  Associations  Agenda  
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine