Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Marques Fiches Associations Agenda
Menu général Marques Fiches
Guide Automobile
Publicité

logo Berliet
logo Berliet
(doc. Yalta Production)


Publicité

abonnement

Clubs et associations dédiés

 Club Automobile Berliet
Club multimarques ...
 FFVE - Fédération Française des Véhicules d'Epoque
Pour être crédible, il faut être représentatif. Actuellement, nous représentons 140 000 amateurs à travers les 850 clubs affiliés à ...

Marques France Marques Europe
Marques Amérique
Marques Asie

Anciennes Berliet

(les autres constructeurs en cliquant dans la colonne de droite > )

Berliet

Berliet est un constructeur d'automobiles et de poids lourds français fondé à Lyon en 1901 par Marius Berliet.
Parallèlement à la production d'une riche gamme de voitures, Berliet démarre la fabrication de camions dès 1910. Avant le premier conflit mondial, Berliet construit les deux tiers des camions en France. Cette activité est décuplée pour l'effort de guerre, grâce à la construction d'une nouvelle usine à Vénissieux et la production en masse des camions Berliet CBA qui forment le gros des véhicules parcourant la Voie Sacrée.

Logo Berliet


En fait d'emblème ou de logo Berliet, il faut plutôt parler de "loco" Berliet. En 1905, Berliet vend à ALCO (American Locomotive Company) la licence de fabrication de 3 modèles d'automobiles. Avec la somme rondelette générée, Marius Berliet peut lancer son industrie. En souvenir de ce fabricant de matériel ferroviaire, il choisit pour emblème, une locomotive du Far-West stylisée. On le constate aisément sur notre fiche du CBA de 1913. C'est tout un symbole, celui de l'eldorado que sera l'industrie automobile naissante.
Peu à peu, le logo est de plus en plus stylisé, jusqu'à devenir cette flèche étrange.

Une période d'entre-deux-guerres difficile


Comme beaucoup de constructeurs ayant répondu aux commandes de l'armée, la paix revenue signe le début des difficultés financières pour des usines désormais surdimensionnées. Les fournisseurs sont réticents et l'acier de bonne qualité est introuvable. La société s'écroule et est reprise en main en 1921 par un consortium bancaire qui conserve Marius Berliet à la tête de la partie technique.
Berliet propose alors un large catalogue de voitures et de camions. Les premiers camions à moteur Diesel sont fabriqués en France par Berliet.

Les automobiles Berliet


Après la Première Guerre Mondiale, Berliet propose une large gamme de modèles bientôt réputés pour leur solidité : le VB, VF, VH, VL, VR ou VI. Elles sont également dérivées en carrosseries utilitaires (normande, boulangère, torpédo, marchande...). Certaines étaient encore utilisées dans nos campagnes en 1960.
Au début des années 30, la gamme Berliet est large : elle va de la petite 8 CV (VIL) jusqu'à la puissante 22 CV. Le modèle le plus vendu est la VIL qui passe en 1932 de 1,5 à 1,6 litres rebaptisée 944 (pour 9 chevaux, 4 cylindres, 4 vitesses).
En 1934, sort un nouveau modèle de voiture à moteur 11 CV : la 1144. Elle évolue grâce à un nouveau châssis surbaissé, muni d’une direction à crémaillère : ce sera la Dauphine.

Fin des automobiles Berliet


Dans les années 30, contrairement à sa gamme de camions, la gamme d'automobiles Berliet ne connaît qu'un succès limité et une rentabilité discutable, ce qui amène le constructeur à ce recentrer sur les poids lourds. Il faut dire que leur carrosserie traditionnelle sur structure bois semble démodée face aux nouvelles coques acier autoportantes.
La dernière automobile Berliet, une Dauphine, est produite en 1939. A partir de la Seconde Guerre Mondiale, Berliet cesse définitivement de produire des voitures.

Marius Berliet dans la tourmente de la Libération


Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Berliet a été contraint de produire en masse des camions pour la Wehrmacht.
A la fin du conflit, Marius Berliet, comme Louis Renault, est accusé de collaboration avec les nazis et ses biens sont nationalisés, comme ceux de Renault. Mais les résultats sont catastrophiques et la famille retrouve le contrôle de l'entreprise en 1949.
Les années qui suivent sont florissantes et le constructeur est le premier fabricant de poids lourds en France.

Rachat, puis disparition de Berliet


Avec la diminution de certains marchés et l'apparition de concurrents sérieux comme le nouveau Saviem, Berliet doit se renforcer. En 1967, Citroën rachète Berliet et cesse alors de produire des poids lourds sous sa propre marque.
Lorsque Peugeot rachète Citroën, Renault rachète Berliet pour le fusionner avec Saviem. L'ensemble deviendra Renault Véhicules Industriels en 1980.

Musée Automobile Virtuel

Descriptions, fiches techniques, versions et photos des anciens modèles consultables pour Berliet

(consulter la fichecliquez sur la photo du modèle pour consulter la fiche)
 

Berliet 1908
Berliet 1908 (1908)
[5 photos]
Berliet CBA
Berliet CBA (1913)
[2 versions, 12 photos]
Berliet type VL
Berliet type VL (1920)
[3 photos]
Berliet VRC
Berliet VRC (1925)
[3 photos]
Berliet D68
Berliet D68 (1928)
[3 photos]
Berliet 944
Berliet 944 (1934)
[7 photos]
Berliet GDR 7 D
Berliet GDR 7 D (1935)
[5 photos]
Berliet Dauphine
Berliet Dauphine (1938)
[13 photos]
Berliet GLB
Berliet GLB (1951)
[2 versions, 10 photos]
Berliet GAK
Berliet GAK (1958)
[5 photos]
Berliet GBC 8KT
Berliet GBC 8KT (1961)
[5 photos]
Berliet FF 415
Berliet FF 415 (1965)
[3 photos]
Berliet GCK
Berliet GCK (1972)
[3 photos]

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association