Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Marques Fiches Associations Agenda
Menu général Marques Fiches
Guide Automobile
Publicité

logo MEP
logo MEP
(doc. Yalta Production)


Publicité

abonnement

Marques France Marques Europe
Marques Amérique
Marques Asie

Anciennes MEP (Maurice Emile Pezous)

(les autres constructeurs en cliquant dans la colonne de droite > )

MEP (Maurice Emile Pezous)

Les MEP sont des petites monoplaces imaginées par Maurice Emile Pezous, ancien ingénieur aéronautique et important concessionnaire Citroën d'Albi. Très économiques, les MEP sont construites avec un moteur central arrière issu de la série. La Formule Bleue (de France) est alors lancée.
Toutes les versions sont animées par un moteur refroidi par air, ce qui permet de se passer d'un encombrant radiateur et de gagner ainsi en poids et en finesse. Autre avantage, l'absence de circuit de refroidissement signifie moins de risques de fuites.
Les MEP vont se révéler étonnement rapides et fiables, malgré la modestie des moyens engagés.

La série des MEP


3 générations, avec 3 motorisations différentes vont se succéder :
- X1 : en 1965, Pezous imagine la MEP X1, un prototype propulsé par un moteur bicylindre d’AMI 6 de seulement 25 ch, ce n'est pas assez.
- X2 : en 1966, il adopte le moteur bicylindre M10S des Panhard 24, développant 54 ch,
La monoplace, qui pèse 360 kg atteint 190 km/h.
- X27 : en 1971, la MEP X27 est animée par le moteur 1015 cm3 de la Citroën GS développant 80 ch.
La monoplace, qui pèse moins de 400 kg atteint 210 km/h.
A noter aussi l'apparition en 1968 des 2 prototypes X7 à moteur NSU.

La Formule Bleue


À partir de 1969, démarre le Critérium de Formule Bleue organisé sous l'égide de Citroën, avec également l'aide de Total et Michelin. Un excellent moyen de promotion et de sélection des jeunes pilotes. Un concept qui rappelle la Formule Ford Jeunesse (avec la révélation de Patrick Depailler ou Henri Pescarolo) ou la fameuse Formule France du concurrent Renault.
Citroën ayant racheté Panhard, c'est le moteur de la CT24 qui permettra d'animer le petit bolide. Ensuite, viendra le moteur de la GS, bien plus puissant.
Le programme annuel comprend 17 épreuves sur circuit et 17 courses de côte (avec des réglages différents).
Citroën, en grandes difficultés, interrompt la Formule Bleue en 1975.

Musée Automobile Virtuel

Descriptions, fiches techniques, versions et photos des anciens modèles consultables pour MEP (Maurice Emile Pezous)

(consulter la fichecliquez sur la photo du modèle pour consulter la fiche)
 

MEP X2
MEP X2 (1967-1971)
[5 photos]
MEP X27
MEP X27 (1971-1975)
[9 photos]

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association