Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

Guide Automobile

logo Nash
logo Nash
(doc. Yalta Production)

abonnement

Publicité

Marques Amérique Marques France
Marques Europe
Marques Asie

Anciennes Nash, LaFayette

(les autres constructeurs en cliquant dans la colonne de droite > )

Nash, LaFayette

Nash Motors est un constructeur américain fondé en 1916 par Charles W. Nash, ancien cadre de General Motors, lorsqu'il achète l'ancien constructeur Thomas B. Jeffery Company.

Création de Buick


D'abord, Charles Nash fonde avec David Buick et William C. Durant la Buick Motor Company en 1903. Buick Motor Company est racheté et fusionnée par Durant avec Oldsmobile en General Motors. Nash prend les commandes de Buick en 1910 puis de GM en 1912 et il sauve alors la compagnie de la faillite.

Création de Nash


Encouragé par ses résultats, Charles Nash, qui s'entend mal avec Durant (comme beaucoup), quitte GM et fonde sa propre société, Nash Motors en 1916 en rachetant celle de Thomas B Jeffery.
Nash connait un succès immédiat, notamment grâce à ses camions pendant la Première Guerre Mondiale.
Pendant la crise des années 30, Nash est l'un des seuls constructeurs à ne pas boire la tasse. En 1932, seuls GM et Nash font encore des bénéfices.

LaFayette Motors


LaFayette est une société indépendante créée en 1920 à Mars Hill (Indiana) avec comme principal actionnaire Nash Motors Company. Elle est nommée en l'honneur du Marquis de la Fayette, et les automobiles LaFayette ont un camée du Marquis comme logo. Elle a pour objet de produire des voitures de grand luxe. Mais ces voitures très chères trouvent difficilement preneur dans la période difficile de l'après-guerre. Seulement 1260 voitures seront livrées entre 1920 et 1922.
En 1922, les usines sont transférées à Milwaukee, Wisconsin. Devant la mévente, LaFayette est fermée et ses usines rachetées par Nash, sont utilisées pour la production de ses modèles.
C'est en 1934 que l'appellation réapparaît, mais cette fois comme une gamme à prix réduit, un paradoxe.

Nash-Kelvinator


En 1937, Charles Nash prend sa retraite et demande à George W. Mason, président du fabricant de réfrigérateurs Kelvinator de le remplacer. Ce qu'il fait en fusionnant les deux entreprises qui donnent naissance à Nash-Kelvinator Corporation. Cela ressemble au mariage de la carpe et du lapin. Pourtant, l'association fonctionne et la société continue de prospérer. L'apport de ce nouveau dirigeant permet d'installer les premières climatisations dans les automobiles ainsi que d'autres dispositifs susceptibles d'être remarqués par le public, comme des sièges couchettes.

Nash Healey


Au début des années 50, George W. Mason, patron de Nash/Kelvinator discute avec Donald Healey lors d'une traversée sur le transatlantique Queen Elizabeth. Ils imaginent alors de produire une voiture au charme des cabriolets anglais, mais animée par une motorisation jugée convenable pour les USA (comprendre, bien plus puissante).
La voiture sort en 1951, avec des mécaniques envoyées des Etats-Unis pour être installées dans une automobile fabriquée spécialement en Angleterre. Elle est ensuite expédiée à nouveau de l'autre côté de l'Atlantique : la Nash-Healey est née.

Les Nash Rambler


Après la Seconde Guerre Mondiale, Nash lance une gamme de voitures économiques de taille réduite (à l'échelle américaine), les Rambler et la Metropolitan.
Les Rambler feront plus tard l'objet d'un accord important d'importation avec Renault.

Fusion avec Hudson


Pour résister aux grands constructeurs, Mason décide en 1954 la fusion de Nash/Kelvinator avec Hudson Motor Car Company pour former American Motors (AMC). C'est alors la plus grosse fusion du marché américain pour près d'1,5 milliard de dollars, donnant naissance au quatrième constructeur américain.

Voir aussi :
- AMC
- Hudson
- Jeep - Willys
- Renault Rambler

Musée Automobile Virtuel

Descriptions, fiches techniques, versions et photos des anciens modèles consultables pour Nash, LaFayette

(consulter la fichecliquez sur la photo du modèle pour consulter la fiche)
 

LaFayette 134
LaFayette 134 (1923-1924)
[5 photos]
Nash 998
Nash 998 (1930-1934)
[7 photos]
Nash LaFayette 112
Nash LaFayette 112 (1934)
[7 photos]
Nash Ambassador
Nash Ambassador (1940)
[9 photos]
Nash Ambassador 1946
Nash Ambassador 1946 (1946-1948)
[9 photos]
Nash Healey
Nash Healey (1951)
[9 photos]
Nash Healey (2e série)
Nash Healey (2e série) (1952-1954)
[9 photos]
Nash Metropolitan
Nash Metropolitan (1954-1955)
[3 versions, 26 photos]

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

Publicité