Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Marques Fiches Associations Agenda
Menu général Marques Fiches
Guide Automobile
Publicité

Edsel Pacer convertible
Edsel Pacer convertible
(doc. Yalta Production)


Publicité

abonnement

Publicité

Marques Amérique Marques France
Marques Europe
Marques Asie

Anciennes Edsel

(les autres constructeurs en cliquant dans la colonne de droite > )

Edsel

Edsel est une marque du groupe Ford. Après Tucker, c'est l'une des marques américaines les plus éphémères, car les Edsel ne sont produites qu'en 1958, 1959 et 1960. Elle est chargée de s'intercaler entre Mercury, la marque des classes moyennes, et Lincoln, la marque de luxe du groupe. Il s'agit ainsi de s'opposer à GM qui ne dispose pas moins de 5 marques très bien étagées.
Elle doit aussi afficher un fort parfum de modernité, bien dans l'esprit de l'époque, alors que les Ford, Mercury et Lincoln seront plus consensuelles.
Le nom d'Edsel est choisi rapidement en hommage à Edsel Ford, fils unique et héritier du fondateur Henry Ford, et décédé prématurément à 49 ans.

Le plein d'attraits


Pour réussir le lancement de la marque, les ingénieurs ont mis les petits plats dans les grands et ont répondu sans limite à une des premières études de marché du genre (le résultat est donc proche d'une liste au Père Noël).
La carrosserie est vaste, décorée de chromes en abondance et avec ce qu'il faut d'extravagance pour que l'on remarque le standing et l'esprit de modernité de son heureux acheteur.
Les moteurs sont des V8 particulièrement puissants (300 à 345 chevaux), couplés à une transmission automatique ultra-moderne.
La voiture dispose des automatismes les plus en vogue (capote électrique, sièges électriques, radio à touches, climatisation...).

Échec commercial


La marque Edsel ne fait pas long feu car c'est un échec commercial navrant. C'est encore aujourd'hui un sujet d'étude dans les écoles de commerce (et tant pis s'il est plus facile de commenter après coup).
Les raisons de l'échec semblent toutefois multiples (cela ressemble à la trajectoire de notre Renault Vel Satis). Chargée d'une pléthore de gadgets modernes, les Edsel vont vite traîner une réputation d'automobiles à problèmes. Pour ne rien arranger, sa silhouette paraît étrange particulièrement sa calandre en forme de collier de cheval de trait (de sexe féminin, diront les moqueurs). De plus elle est chère et se retrouve coincée entre les Mercury, les automobiles des cadres de la côte Est et les Lincoln, la voiture des gens fortunés. Un positionnement qui tombe mal à une période où l'économie américaine connaît un petit coup de mou.
Devant les problèmes, les modèles haut de gamme Citation, ainsi que la commande de boîte à touche sur le volant sont d'abord abandonnés. La calandre contestée est simplifiée pour les modèles millésimés 1959, puis pour les modèles 1960. Ce qui ne change pas grand-chose aux chiffres de ventes décevants.
À Détroit, les décisions sont brutales : fin des Edsel le 19 novembre 1959. On produira des Mercury Comet à la place.

Musée Automobile Virtuel

Descriptions, fiches techniques, versions et photos des anciens modèles consultables pour Edsel

(consulter la fichecliquez sur la photo du modèle pour consulter la fiche)
 

Edsel Pacer
Edsel Pacer (1958)
[13 photos]
 

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

Publicité