Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

Guide Automobile

Volkswagen Schwimmwagen (W 166)
Volkswagen Schwimmwagen (W 166)
(doc. Yalta Production)


abonnement
Cliquer pour s'abonner


 

Publicité
Publicité

Guide Tourisme France

La Seconde Guerre Mondiale : les véhicules militaires allemands

30 avril 2021

Le 12 mars 1938 à 5h30, les troupes de la Wehrmacht franchissent la frontière austro-allemande sans difficulté. Le premier acte majeur de la Seconde Guerre Mondiale c'est l'Annexion de l'Autriche : l'Anschluss. Le second sera l'attaque et l'écrasement de la Pologne en septembre 1939, attaque qui provoque l'entrée en guerre de la France et du Royaume Uni.
Dès lors, rien, ou presque rien, n'arrêtera le déferlement des troupes allemandes sur l'Europe.
5 millions de soldats déterminés et lourdement armés envahissent progressivement la majeure partie du continent européen.
Au départ, il sont encore principalement à cheval (et oui), mais l'industrie automobile allemande a été mise à contribution et a produit une impressionnante armada mécanisée, préparée discrètement depuis plusieurs années. Les noms des fournisseurs sont encore bien connus aujourd'hui : Daimler-Benz, Hanomag, Maybach, Porsche, Opel, Krupp, Thyssen, Volkswagen...
À l'exception des chars, voici leurs autres "créations".

L'approvisionnement, de tous temps, le nerf de la guerre

Contrairement à la France et au Royaume Uni, puis ensuite aux USA, l'Allemagne nazie ne possède pas d'empire colonial, ni de ressources minières et pétrolières conséquentes. La stratégie belliqueuse d'Hitler repose donc sur 2 phases : d'abord constituer un maximum de réserves en ressources et construire un maximum d'engins et d'armement, puis une fois l'offensive lancée, se servir sur les pays envahis, industrie autrichienne et tchèque, ressources polonaises, puis industrie et ressources belges et françaises. Une stratégie qui trouvera peu à peu ses limites, immobilisera l'armée du Reich sur les différents fronts et l'acculera inexorablement à la défaite.

Les semi-chenillés

Les militaires et les ingénieurs du régime nazi bâtissent une bonne partie de la stratégie sur l'emploi de lourds véhicules semi-chenillés. Bien plus imposants que les célèbres half-track américains, les semi-chenillés allemands sont de taille XXL, pour pouvoir transporter à la fois un groupe de soldats et tirer une pièce d'artillerie sur n'importe quel terrain.
Si elles paraissent étranges au premier abord, les roues directrices avant servent à maintenir la trajectoire à grande vitesse, notamment sur route.
Le terme SdKfz (Sonderkraftfahrzeug - véhicule spécialisé) est commun à beaucoup d'engins militaires allemands de la Seconde Guerre Mondiale.
Évidemment, ces engins redoutables sont coûteux à construire et à maintenir en fonctionnement et également gourmands en carburants. Leur force des débuts va peu à peu se transformer en handicap.

Mercedes SdKfz 8 Schwerer Zugkraftwagen 12 tonnes - 1938

Il s'agit ici d'un véhicule lourd utilisé pour tirer les pièces d'artillerie, généralement le canon 17 cm K 18, ou encore les Flak 38 et 39 de 10,5 cm. On le voit sur les documentaires tournés lors de l'invasion de la Pologne, mais il a également sévi sur les autres fronts.

Mercedes SdKfz 8 Schwerer Zugkraftwagen 12 tonnes
 Consultez la fiche complète de la Mercedes SdKfz 8 Schwerer Zugkraftwagen 12 tonnes

Krauss Maffei Sd Kfz 7 - 1938

Le Krauss Maffei SdKfz 7 (Sonderkraftfahrzeug 7) est un tracteur d'artillerie semi-chenillé moyen tonnage. Il est destiné à tracter les redoutables canons 88 Flak.

Krauss Maffei Sd Kfz 7
 Consultez la fiche complète de la Krauss Maffei Sd Kfz 7

Hansa Sd.Kfz.11 - 1934

L'Hansa Sd.Kfz.11 est un tracteur léger (Leichter Zugkraftwagen) 3 tonnes construit par Hansa-Lloyd-Goliath, puis aussi par Hanomag, Horch et Adler.

Hansa Sd.Kfz.11
 Consultez la fiche complète de la Hansa Sd.Kfz.11

Kettenkrad SdKfz 2 - 1939

L'étrange Kettenkrad SdKfz 2 ou Kettenkraftrad HK 101 est un petit tracteur chenillé à avant de moto. Outre le pilote, il peut transporter 2 soldats, dos à la route.
Il est conçu par NSU comme tracteur d'artillerie léger. Utilisé par les troupes aéroportées, il peut tirer une remorque, une petite pièce d'artillerie et, plus tard, un avion entre la piste et son lieu de stockage et inversement. Il a pour avantage d'être assez petit pour être transporté dans la soute d'un avion Junkers Ju 52.

Kettenkrad SdKfz 2
 Consultez la fiche complète de la Kettenkrad SdKfz 2

Le plan Schell

Au début du conflit, la puissance de l'armada mécanique allemande est impressionnante. Mais peu à peu, le nombre important de modèles, les nombreux industriels qui participent à leur fabrication, tout cela rend la construction lente et coûteuse et la maintenance sur le terrain difficile.
En 1939, le colonel Adolf Schell établit un plan qui détermine le type de véhicule à produire par chaque constructeur.
Au fur et à mesure, les militaires doivent réduire leurs exigences en matériel performant et surtout patienter de plus en plus.

Framo V 500 - 1938

Le Framo V 500 est un petit fourgon proposé par le constructeur d'Hainichen, spécialisé dans les utilitaires légers.

Framo V 500
 Consultez la fiche complète de la Framo V 500


Mercedes L1500 A Mannschaftswagen - 1938

Le Mercedes L1500 A est un camion léger polyvalent, utilisé pour le transport de troupe (6 hommes + l'équipage de 2 hommes). Il peut tirer les canons Flak.

Mercedes L1500 A Mannschaftswagen
 Consultez la fiche complète de la Mercedes L1500 A Mannschaftswagen


Opel Kapitän cabriolet Wehrmacht - 1939

Environ 25000 Opel Kapitän seulement sont construites avant que la fabrication ne soit stoppée par la Seconde Guerre Mondiale. Celle-ci est utilisée comme véhicule pour les officiers.

Opel Kapitän cabriolet Wehrmacht
 Consultez la fiche complète de la Opel Kapitän cabriolet Wehrmacht

Steyr 270 1500A/01 - 1941

Le Steyr 270 1500A/01, Kfz. 70 Mannschaftswagen (transport de personnel), est un camion militaire léger à transmission intégrale. Il est produit en quantité par le constructeur autrichien pour l'armée allemande. Sa charge utile est de 1,5 tonne.
Conçu au bureau d'études de Ferdinand Porsche, il est animé par un original moteur V8 refroidi par air, une technologie idéale pour limiter la maintenance et s'adapter à tous les climats.

Steyr 270 1500A/01
 Consultez la fiche complète de la Steyr 270 1500A/01

Steyr RSO (Raupenschlepper Ost) - 1942

Le Steyr RSO (Raupenschlepper Ost - tracteur chenillé Est) est un petit engin chenillé qui va vite se révéler indispensable sur les terrains boueux et glacés du front de l'Est. C'est un engin assez rudimentaire, construit sur la base du camion 1500A et dépourvu de suspensions sophistiquées et de patins de caoutchouc.
Les véhicules classiques de la Wehrmacht, pourtant si puissants, s'enfoncent dramatiquement dans la raspoutitsa, la gadoue où se mêlent la boue et la neige fondue du terrible hiver russe. Là-bas, on est loin des autoroutes allemandes, ou même des routes françaises. La charge furieuse de la mécanique nazie s'étant embourbée dans les immenses plaines russes, les militaires commandent une grande quantité de ce petit véhicule miracle.

Steyr RSO (Raupenschlepper Ost)
 Consultez la fiche complète de la Steyr RSO (Raupenschlepper Ost)

Stoewer LEPKW (Leichter Einheits-Pkw) R180S Kfz typ 2 - 1936

Dans la planification militaire allemande, c'est Stoewer qui est chargé de développer et produire le véhicule léger multi-usages de l'armée. Mais un peu comme pour la Jeep de Bantam, les capacités de production du constructeur de Stettin ne seront pas suffisantes et il sera épaulé par BMW, Hanomag, Opel et Auto Union et même Ford Germany !

Stoewer LEPKW (Leichter Einheits-Pkw) R180S Kfz typ 2
 Consultez la fiche complète de la Stoewer LEPKW (Leichter Einheits-Pkw) R180S Kfz typ 2

Le bon docteur Porsche

Ferdinand Porsche est aujourd'hui considéré comme un génial inventeur, père de la fameuse Vokswagen Coccinelle, puis des bolides Porsche.
Son activité au sein du complexe militaro-industriel nazi ne doit pas être oubliée. Il perfectionne les systèmes de chenilles des panzer, une technologie fondamentale pour assurer l'efficacité des engins. Dans le même temps, Kdf lance la production en masse des Kübelwagen et de ses dérivées.
Confrontés à la pénurie de matières premières et de carburant, les Kdf moins coûteuses à fabriquer offrent aux militaires des véhicules "couteau suisse" déterminants.

Volkswagen Kübelwagen (VW 82) - 1939

La Volkswagen Kübelwagen est un véhicule militaire léger et polyvalent apte à passer un peu partout en transportant 4 hommes et leur armement. Elle est conçue avant la Seconde Guerre Mondiale par l'ingénieur Ferdinand Porsche pour équiper la Wermacht (armée allemande).
La Kübelwagen est animée par une mécanique similaire à la Coccinelle, imaginée peu de temps auparavant.
Bien qu'elle ne possède que 2 roues motrices, la Volkswagen Kübelwagen est très à l'aise sur mauvais terrain en raison de sa garde au sol suffisante, de la répartition de son poids essentiellement sur les roues motrices, mais surtout grâce à un pont auto-bloquant et un système de réduction des rapports de transmission qui assure un couple important

Volkswagen Kübelwagen (VW 82)
 Consultez la fiche complète de la Volkswagen Kübelwagen (VW 82)

Volkswagen Schwimmwagen (W 166) - 1942

La Volkswagen Schwimmwagen est un engin polyvalent apprécié et largement construit (c'est le véhicule amphibie le plus construit au monde). Son moteur résistant refroidi par air et ses suspensions à barres de torsion lui ont permis de faire face à tous les climats, de la chaleur du désert aux températures glaciales du front de l'Est.
Elle est basée sur la plate-forme du type 87 à 4 roues motrices. Elle est à l'aise sur la route, en tout-terrain et sur l'eau.

Volkswagen Schwimmwagen (W 166)
 Consultez la fiche complète de la Volkswagen Schwimmwagen (W 166)

Pour aller plus loin

Pour compléter ce dossier, vous pouvez aussi consulter :
- blindés allemands,
- 6 juin 1944 - le Débarquement et son armada mécanique




Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

Publicité

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER