Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Accueil    Marques    Bugatti  
Menu   Marques    Bugatti  
Guide Automobile
Publicité

logo Bugatti
logo Bugatti
(doc. Bugatti)


Publicité

abonnement
Cliquer pour s'abonner


Publicité

Publicité

 

Urgences

Publicité
Publicité

Guide Tourisme France

Bugatti type 251 (1956)

La Bugatti type 251 est une monoplace de F1, le nouveau championnat mondial créé en 1946. Pour Bugatti, la 251 est la première automobile conçue pour ce challenge et ce sera aussi la dernière. D'ailleurs, elle ne participe réellement qu'à une seule course.

Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)

Retour à la compétition


Après le décès de Jean Bugatti en 1939, puis celui du fondateur Ettore en 1947, le constructeur dont les usines ont été ravagées par la guerre, est en déshérence. Roland Bugatti, frère de Jean, et Pierre Marco directeur, décident de relancer l'activité automobile. Mais la nouvelle GT, la 101, peine à séduire. Des résultats en compétition devraient relancer l'image de la marque. Ce sera la lourde tâche de la 251, une monoplace F1 innovante.

Bugatti 251, nouvelle ou pas ?


La 251 est très innovante. Contrairement à ses concurrentes qui possèdent un moteur avant longitudinal, elle est propulsée par un moteur central arrière disposé transversalement., théoriquement gage d'un meilleur équilibre.
Le moteur 8 cylindres en ligne est conçu par le fameux Giocchino Colombo, le père des emblématiques moteurs Ferrari. En réalité, il n'est pas totalement nouveau et résulte de l'assemblage de deux blocs 4 cylindres.
La voiture, très compacte, est aussi particulièrement large pour caser le moteur transversal.

Résultats sportifs décevants


Malheureusement, le nouveau moteur n'est pas aussi puissant que celui des concurrentes. Le temps ou les Bugatti dégageaient un rapport poids/puissance écrasant est bien révolu.
Enfin, la combinaison d'un empattement réduit et de suspensions avant peu performantes rend les trajectoires de la voiture difficiles à maîtriser.
La Bugatti 251 est alignée pour la première fois au Grand Prix de Reims de 1956, avec à son volant le célèbre Maurice Trintignant qui devra se bagarrer jusqu'au 18e tour où une panne d'accélérateur le contraint à l'abandon.
Peter Collins gagne le Grand Prix de France sur Maserati, tandis que l'écurie Bugatti, à cours de moyens financiers, se retire définitivement de la compétition.

Année du modèle présenté : 1956

Bugatti type 251

Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)
Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)
Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)
Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)
Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)
Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)
Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)
Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)
Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)
Bugatti type 251
Bugatti type 251
(doc. Yalta Production)

Fiche technique

Type de transmission : Propulsion

La Bugatti type 251 est propulsée par moteur 8 cylindres en ligne en position centrale, tranversale, arrière, 2 431cm3, deux arbres à cames en tête, double allumage, 4 carburateurs Weber double corps. Il développe 235 ch à 7500 tr/mn. Il est couplé à une boîte de vitesses à 5 rapports.
Les suspensions avant sont à essieu rigide et ressorts hélicoïdaux et les suspensions arrière à essieu De Dion et ressorts hélicoïdaux.
Les 4 freins sont à tambour à commande hydraulique.
La voiture pèse 750 kg et la vitesse maxi est de 260 km/h.

La Bugatti type 251 en collection

Cette Bugatti est celle de Maurice Trintignant. Un second exemplaire, à empattement plus long, à été construit, mais jugé encore moins stable, il ne sera pas engagé.
Cet exemplaire est conservé à la Cité de l'Automobile de Mulhouse, Musée national, collection Schlumpf.

DossiersVoir aussi :

Bugatti type 251
Salon Auto-Moto Classic de Strasbourg
 Bugatti
Bugatti83 modèles et 580 photos consultables pour Bugatti
Constructeur français créé en 1909 par Ettore Bugatti en Alsace.
Auparavant, ses premiers modèles imaginés
... [Lire la suite]

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

Publicité

 Accueil    Marques    Bugatti  
Menu   Marques    Bugatti  
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine