Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 retour Accueil    sommaire Musées  
Menu   sommaire Musées  
Guide Automobile
Publicité

Fernand Forest
Fernand Forest
(doc. MUS)
Publicité


Publicité

abonnement
Cliquer pour s'abonner

Publicité

 

Urgences

Publicité
Publicité

Guide Tourisme France

Musée de Suresnes : ce que l'automobile doit à l'inventeur Fernand Forest

19 octobre 2015

Jusqu'au 27 mars 2016, le MUS (Musée d’Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes) consacre une exposition à l'inventeur français Fernand Forest. On lui doit bon nombre d'inventions utilisées jusqu'à aujourd'hui dans l'automobile, ainsi que sur les navires.
L'exposition nous rappelle également que l'industrie automobile trouve son berceau dans cette boucle de la Seine, entre Suresnes, Boulogne et Levallois, avec Renault, mais aussi De Dion Bouton, Darracq, Le Zèbre...

 
Exposition Fernand Forest au Musée de Suresnes (doc. Yalta Production)


Exposition Fernand Forest au Musée de Suresnes
(doc. Yalta Production)

Une petite exposition dans un beau musée tout neuf qui vous éclairera sur le génie français.

Le moteur à explosion

Le principe du moteur à explosion qui anime encore le plus souvent nos véhicules est dû au français Alphonse Eugène Beau de Rochas. C'est lui qui décrit le fameux cycle à quatre temps permettant de transformer l'énergie du carburant en force motrice. Au début des années 1880, Gottlieb Daimler met au point un moteur fixe utilisant ce principe.
Parallèlement, Fernand Forest développe ce même principe et met au point en 1887 le premier moteur monobloc à 4 temps à 4 cylindres.

 
Maquette du moteur de Fernand Forest (doc. Yalta Production)


Maquette du moteur de Fernand Forest
(doc. Yalta Production)

Des inventions et des brevets

Sans fortune, Fernand Forest vit de ses brevets. Beaucoup d'inventions de Fernand Forest n'ont pas fait l'objet de dépôt de brevet et ont été utilisées sans que cela ne lui rapporte un centime. Toutefois, 27 d'entre elles sont déposées et en 1901, 135 des 156 exposants du Salon de l'automobile à Paris utilisent au moins une des licences Forest.
Parmi ses inventions, on trouve le principe de l'allumage par magnéto (sans batterie) que l'on utilise encore sur les 2 roues motorisés, une cuve à niveau constant pour carburateur, une valve de dosage du mélange air/essence, la gestion du temps d'ouverture des soupapes, l'ancêtre du compteur de vitesse...

 
Maquette du système d'inversion de marche des navires (doc. Yalta Production)


Maquette du système d'inversion de marche des navires
(doc. Yalta Production)

Les travaux de Fernand Forest concernent également les navires. La maquette ci-dessus décrit un système permettant d'inverser le sens de marche des navires.

Le berceau de l'automobile

L'exposition rappelle fort à propos que l'essentiel de l'automobile est né en France et plus particulièrement autour de Suresnes, sur cette boucle de la Seine où s'installent pendant un demi-siècle constructeurs et carrossiers.
Après les découvertes de Beau de Rochas, c'est bien l'allemand Gottlieb Daimler qui invente le premier moteur à explosion (fixe) et Carl Benz qui anime le premier véhicule. Mais la première automobile de série est une Panhard & Levassor (avec un moteur sous licence Daimler, malgré tout) et De Dion Bouton met au point le moteur à rotation rapide (le double du Daimler, donc beaucoup plus puissant) et De Dion est en 1900 le plus gros constructeur de moteurs au monde et il fournit la plupart des constructeurs automobiles.

 
Une Citroën 5 HP (doc. Yalta Production)


Une Citroën 5 HP
(doc. Yalta Production)

La plupart des constructeurs automobiles démarrent leur production autour de la boucle de la Seine.
De Dion Bouton et Unic s'installent à Puteaux, Talbot, Darracq et Le Zèbre s'installent à Suresnes, Delaunay-Belleville et Hotchkiss au Nord, à Saint-Denis, Lorraine Dietrich à Argenteuil, Hispano à Colombes, Gobron-Brillié, Renault et Salmson à Boulogne, Donnet-Zedel, puis Simca à Nanterre, Chenard & Walcker et Ford SAF à Asnières-sur-Seine, Delage, Clément-Bayard, puis Citroën à Levallois, Chenard & Walcker à Gennevilliers (en 1907), Avions Voisin à Billancourt.
Les grands carrossiers et les sous-traitants s'y trouvent également par nécessité : Marcel Pourtout à Bougival, puis Rueil-Malmaison, Figoni & Falaschi à Boulogne, Guilloré et Vanvooren à Courbevoie, Henri Chapron à Neuilly puis Levallois, Chausson à Asnières, Antem et Letourneur & Marchand à Neuilly, Franay, Joseph Rothschild, Million-Guiet et SICAL à Levallois, Grummer à Clichy, BF Goodrich (devenu Kleber) à Colombes...

Visiter l'exposition

L'exposition sur Fernand Forest est proposée par le MUS (Musée d’Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes), installé dans l'ancienne gare de Suresnes-Longchamp construite à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1889.
>Toutes les informations pratiques sur le Guide Tourisme France.

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

Publicité

 retour Accueil    sommaire Musées  
Menu   sommaire Musées  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine