Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 retour Accueil    sommaire Dossiers  
Guide AutomobilePublicité

Facel Vega Facellia
Facel Vega Facellia
(doc. Yalta Production)
Publicité

abonnement
Cliquer pour s'abonner

Publicité

 

Urgences

Publicité

Guide Tourisme France

Automobiles maudites et accidents industriels

30 août 2016

Parmi tous les modèles de tous les constructeurs imaginés depuis le début de l'automobile, nombreux sont ceux dont la carrière a tourné court ou qui ont conduit leurs concepteurs à la ruine.
Si les automobiles les plus moches ou les plus banales ont pu connaître parfois une diffusion enviable, certaines, pourtant nées sous de bons hospices technologiques n'ont pas eu cette chance.
Petit rappel en forme de regrets.

Chrysler Eight Airflow - 1934

Les USA sont plutôt conservateurs en matière d'automobile. Mais au pays de la vénérable Ford T, Chrysler, nouveau constructeur apparu sur le marché, "casse la baraque" dès 1928 avec ses modèles à succès.
Encouragé par cette réussite, il imagine alors une automobile à la ligne aérodynamique révolutionnaire, l'Airflow.
Ce sera un flop retentissant, avec seulement un peu plus de 8000 exemplaires vendus, une goutte d'eau au pays de la démesure.

Chrysler Eight Airflow sedan
 Consultez la fiche complète de la Chrysler Eight Airflow sedan

Citroën Traction - 1934

La révolutionnaire Traction, une voiture qui enchantera plusieurs générations, un flop industriel ?
Pour construire la première automobile monocoque en grande série et à prix serré, il faut voir grand. L'usine du Quai de Javel est démolie et reconstruite et de grosses presses hydrauliques sont achetées aux USA.
Mais la mise au point de la merveille est difficile, les problèmes surgissent, la caisse se plie, le moteur chauffe, les cardans cassent... le programme prend du retard et en pleine crise financière mondiale, les banquiers, inquiets, refusent le prêt suivant. André Citroën est déclaré en faillite en décembre 1934. Sa plus belle création ne lui aura pas porté chance.

Citroën Traction 7C
 Consultez la fiche complète de la Citroën Traction 7C

Amilcar Compound - 1938

Hotchkiss a racheté la marque Amilcar pour élargir son catalogue vers des modèles plus populaires. Pour réussir ce pari dans cette période difficile, il choisit de frapper fort avec une automobile résolument moderne, conçue par l'ingénieur Grégoire. Ce sera une traction avant et de plus le châssis sera en alliage léger.
Mais la mise au point de ce châssis tourne au naufrage, les coûts explosent et le résultat est une voiture hors de prix, animée par un moteur notoirement insuffisant.
Seulement 872 exemplaires seront produits avant qu'Hotchkiss n'arrête les frais et sonne la fin de la marque Amilcar.

Amilcar B38 Compound coach
 Consultez la fiche complète de la Amilcar B38 Compound coach

Tucker - 1948

Preston Tucker se lance dans l'industrie automobile avec un petit pécule. Son automobile sera révolutionnaire, avec une Cx record obtenu grâce à une jolie carrosserie aérodynamique et avec un moteur 6 cylindres à plat à l'arrière.
Pour financer son projet, il imagine un innovant système de précommande qui sera victime d'une procédure judiciaire suspicieuse et infondée. La mécanique définitivement enrayée, seulement une cinquantaine de modèles de pré-série seront construits.

Tucker 48
 Consultez la fiche complète de la Tucker 48

Hotchkiss Grégoire - 1950

Hotchkiss, dont les automobiles bourgeoises un peu désuètes se vendent de plus en plus mal après le guerre, fait à nouveau le choix de la modernité et encore une fois fait confiance à l'ingénieur Grégoire. Le nouveau modèle sera une traction avant avec des suspensions innovantes, un moteur à plat et un châssis en alliage léger. Mais la mise au point de tout cela coûte bien trop cher pour le petit constructeur.
Nouveau ratage pour Hotchkiss qui doit se résoudre à abandonner la construction automobile.

Hotchkiss Grégoire
 Consultez la fiche complète de la Hotchkiss Grégoire

Facel Vega Facellia - 1960

Facel Véga est le dernier constructeur de grand luxe français. Ses voitures sont belles et la mécanique ultra puissante venue de chez Chrysler les place parmi les automobiles bourgeoises les plus rapides du monde.
Pour agrandir son catalogue, Jean Daninos décide de lancer une petite Facel, la Facellia. Elle sera animée par un nouveau moteur conçu et fabriqué par Pont-à-Mousson. Malheureusement, celui-ci casse régulièrement et le constructeur est assommé par la mauvaise publicité et les coûts de service après vente.
Facel disparaît en 1962.

Facel Vega Facellia
 Consultez la fiche complète de la Facel Vega Facellia

Citroën et le moteur rotatif - 1974

CItroën encore.
On le sait, la faiblesse de Citroën réside dans ses motorisations, le petit bicylindre refroidi par air des 2CV, Ami 6 ou Ami 8 ou le vieux 4 cylindres de la DS. L'épisode Maserati avec le V6 de la SM issu du V8 italien s'est révélé coûteux et décevant. Alors, le constructeur, fier de son image de novateur, tente l'aventure du moteur rotatif Wankel qui devra notamment animer la belle CX. Quelques 900 GS de test en seront d'ailleurs équipés.
Nouveau fiasco, le moteur Wankel est trop fragile et bien trop glouton.
Citroën ne se remettra pas de ses errements et sera racheté par Peugeot en 1976.

Citroën GS Birotor
 Consultez la fiche complète de la Citroën GS Birotor

DeLorean DMC-12 - 1981

Quand le flamboyant John DeLorean, auparavant vice-président de General Motors, décide de monter sa propre industrie automobile en Irlande, il reçoit d'importants appuis financiers et son projet de GT haut de gamme est salué par la critique.
Mais là aussi, les ennuis techniques s'accumulent. La production de la plate-forme à poutre centrale par Lotus prend du retard et, côté moteur, c'est le V6 PRV qui est choisit par défaut, et tout le mal qu'il mérite a déjà été dit.
La voiture se vend mal et trop tard. Pour sauver son entreprise, John DeLorean se lance dans un rocambolesque trafic de drogue qui se termine en prison. Fin de l'aventure.

DeLorean DMC-12
 Consultez la fiche complète de la DeLorean DMC-12

Renault Vel Satis - 2002

La Safrane s'est vendue 2 fois moins que la R25 et 10 fois moins que les premium allemandes. Renault qui veut rester dans le haut de gamme et séduire les clients les plus exigeants mise gros avec la Vel Satis.
La carrosserie très vaste et surtout très haute, offre un espace inhabituel à ses passagers. Un aménagement sérieux et cossu leur est offert.
La voiture bénéficie d'une plate-forme aux trains roulants particulièrement confortables et tous les gadgets innovants sont ajoutés, notamment pour la première fois l'ouverture clé dans la poche, le frein de parking automatique ou la direction active.
Tout cela ne suffira pas, d'autant que la fiabilité fait cruellement défaut à la belle. A nouveau les ventes sont ridicules.

Renault Vel Satis
 Consultez la fiche complète de la Renault Vel Satis

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

 retour Accueil    sommaire Dossiers  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine