Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Marques Fiches Associations Agenda
Menu général Marques Fiches
Guide Automobile
Publicité

logo Moskvitch (MZMA)
logo Moskvitch (MZMA)
(doc. Yalta Production)


Publicité

abonnement

Marques Europe Marques France
Marques Amérique
Marques Asie

Anciennes Moskvitch, Kim

(les autres constructeurs en cliquant dans la colonne de droite > )

Moskvitch, Kim

Moskvitch est un constructeur russe (soviétique) fondé en 1930 à Moscou sous le nom de KIM (KomIntern Molodyozhi : Jeunesse Communiste Internationale). Au départ ce n'est qu'une usine dépendant de GAZ et dédiée à la construction d'utilitaires.

Les Ford venues du froid


Jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, KIM fabrique des berlines et des utilitaires Ford construits sous licence. Principalement des berlines Ford A et des utilitaires AA. Ceux-ci deviennent GAZ A et AA à partir de 1933.
Les GAZ AA, solides et simples d'entretien seront produits jusque dans les années 50.

Émancipation de KIM


En 1939, KIM bénéficie d'une relative indépendance et lance l'éphémère KIM 10.
C'est en fait en 1946 que l'Armée Rouge revient d'Allemagne avec les plans et les machines de production de la moderne et séduisante Opel Kadett. Celle-ci sera dès lors produite à Moscou sous le nom de Moskvitch 400, tandis que l'usine s'appelle brièvement MZMA (Moscovskiy Zavod Malolitrazhnyh Avtomobiley : Usine de Voitures Compactes de Moscou).
De nouvelles versions de Moskvitch suivent. La 402, la 408 et sa ligne 3 volumes moderne, jusqu'à la 2141 Aleko, qui ressemble furieusement à une Talbot 1510, malheureusement sans en avoir les qualités.

Fin de Moskvitch


Le constructeur soviétique fait évoluer ses modèles régulièrement. Cependant, les motorisations, comme les châssis restent de conception ancienne. De même les silhouettes rajeunies ne trompent personne.
Comme Lada, Moskvitch a tout fait pour vendre ses automobiles dans les pays de l'Ouest et ainsi pour faire rentrer de précieuses devises (il n'existe pas de change entre les deux blocs, ce qui impose aux soviétiques de se procurer des devises pour acheter des biens occidentaux).
À la suite de la chute de l’URSS, le constructeur est privatisé en 1991 et prend officiellement le nom de Moskvitch.
Désormais concurrencé sur son marché intérieur par les importations étrangères et mal armé pour vendre quoi ce soit à l'étranger, l'activité dévisse et Moskvitch est placé en redressement en 2001 et définitivement fermé en 2005.

Musée Automobile Virtuel

Descriptions, fiches techniques, versions et photos des anciens modèles consultables pour Moskvitch, Kim

(consulter la fichecliquez sur la photo du modèle pour consulter la fiche)
 

Moskvitch 400
Moskvitch 400 (1946-1954)
[5 photos]
 

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association