Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 retour Accueil    sommaire Dossiers  
Menu   sommaire Dossiers  
Guide Automobile
Publicité

Lorraine-Dietrich B3-6 Limousine Grümmer
Lorraine-Dietrich B3-6 Limousine Grümmer
(doc. Yalta Production)
Publicité


Publicité

abonnement
Cliquer pour s'abonner

Publicité

 

Urgences

Publicité

Guide Tourisme France

Types de carrosserie des automobiles d'avant-guerre

25 mai 2013

Entre les deux guerres mondiales, l'industrie automobile se rationalise pour abaisser ses coûts et cherche en même temps à conquérir (déjà) un large public.
Les constructeurs proposent jusqu'à une dizaine de carrosseries. Les formes de carrosserie ont très tôt été théorisées et recensées et l'on trouve de nombreuses planches de silhouettes à apprendre dans les écoles. Toutefois, aucune n'étant identique, nous nous contentons de citer celles que l'on trouve le plus couramment.
Les carrosseries sont posées traditionnellement sur un châssis indépendant qui porte le moteur et les roues.
Dans les années 20, on voit apparaître les premières carrosseries monobloc en acier, fabriquées à la chaîne, comme la Citroën B14.
Il faut attendre 1934 pour découvrir la Citroën "traction avant", la première voiture de série sans châssis où les organes mécaniques sont fixés directement sur une coque autoporteuse rigidifiée.
Les constructeurs de voitures de prestige (Delahaye, Rolls Royce, Talbot...) continueront jusque dans les années 50 à produire des voitures à châssis séparé habillé par des maîtres carrossiers et ce n'est qu'en 1965 que sort la Silver Shadow, la première Rolls à carrosserie autoportante.

Coupé chauffeur

Le coupé chauffeur est une voiture de prestige. Un domestique conduit l'automobile à l'air libre, tandis que son propriétaire bénéficie d'un abri confortable. On ne se mélange pas, question d'éducation... Bien sûr, cette organisation prendra fin.

Exemple, Delage DI coupé chauffeur de 1923


Delage DI coupé chauffeur 
<br />
 Consultez la fiche complète de la Delage DI coupé chauffeur

Conduite intérieure

Dans les années 20, on n'a plus besoin d'un domestique pour conduire son automobile, mais a condition d'être à l'abri !
L'appellation conduite intérieure précise donc la position du chauffeur, heureux d'échapper aux intempéries dans sa belle automobile.

Exemple, cette Avions Voisin C11 de 1927


Avions Voisin C11 Chasserons conduite intérieure Lumineuse
 Consultez la fiche complète de la Avions Voisin C11 Chasserons conduite intérieure Lumineuse

Berline

Napoléon traversait l'Europe, qu'il allait conquérir, dans sa berline, une petite voiture à cheval fermée, légère, confortable et rapide. A l'intérieur, il y réglait les affaires de la France pendant des heures, tandis qu'il rejoignait la Grande Armée comme un éclair. Le nom est resté pour désigner une conduite intérieure dont le nom est lui, vite tombé en désuétude. Aujourd'hui encore, une berline est une automobile fermée de taille standard.

Exemple, cette Renault Monaquatre de 1931


Renault Monaquatre
 Consultez la fiche complète de la Renault Monaquatre

Limousine

La limousine est une conduite intérieure allongée à 6 glaces. Généralement, des strapontins offrent 2 places supplémentaires, ce qui autorise ainsi 6 à 7 places, on peut alors l'appeler familiale.
La limousine étant une grande voiture plutôt coûteuse, le nom est resté pour désigner les automobiles du gratin.

Exemple, Lorraine-Dietrich B3-6 Limousine Grümmer de 1922


Lorraine-Dietrich B3-6 Limousine Grümmer
 Consultez la fiche complète de la Lorraine-Dietrich B3-6 Limousine Grümmer

Cabriolet

A l'origine, le cabriolet est une petite voiture à cheval à 2 roues équipée d'une capote. Si le nom apparaît très tôt pour désigner des automobiles découvertes, c'est à partir des années 30 qu'il est vraiment utilisé. A cette époque, système de capotage et glaces descendantes permettent de réaliser une étanchéité satisfaisante par mauvais temps, il devient à la mode.
Le cabriolet reste cher et destiné à la classe aisée. C'est le signe que l'automobile, devenue fiable et facile à conduire, est aussi désormais une objet de loisirs.

Exemple, Delage D8 cabriolet de 1929


Delage D8 cabriolet
 Consultez la fiche complète de la Delage D8 cabriolet

Faux cabriolet

On l'appelle aujourd'hui coupé, bien qu'à l'époque, il s'agit plutôt d'une réduction de longueur.
Il ne possède que 2 portes, mais peut emmener généralement 4 passagers. La silhouette est celle d'un cabriolet dont la capote resterait fermée (d'ailleurs le faux cabriolet est fréquemment décoré d'une fausse capote).
Cette désignation peu valorisante de carrosserie d'avant-guerre disparaît peu à peu au profit de Coupé.

Exemple, Citroën C4 faux cabriolet de 1928


Citroën C4 faux cabriolet (coupé)
 Consultez la fiche complète de la Citroën C4 faux cabriolet (coupé)

Landaulet

Le Landaulet est une berline 4 places plutôt chic, à 2 ou 4 portes, qui combine des vitres latérales à l'avant et un arrière décapotable. Le landaulet est une carrosserie étrange, pourtant typiquement héritée de l'époque des voitures à cheval où l'on ne roulait pas très vite et où l'on appréciait de goûter à l'air libre aux beaux jours. Finalement, le coupé-cabriolet moderne reprend cette idée.

Exemple, Citroën B14 Landaulet de 1926.


Citroën B14 Landaulet
 Consultez la fiche complète de la Citroën B14 Landaulet

Spider

Le spider n'est pas encore une variante de carrosserie, simplement une option proposée sur certains modèles.
A l'arrière des cabriolets 2 places, une sorte de coffre s'ouvre et libère une étroite banquette à 2 places supplémentaires, c'est cela le spider.
Après-guerre, le nom de spider sera donné à des petites voitures de sport italiennes.

Exemple sur cette Citroën Rosalie 10 L cabriolet de 1932.


Citroën Rosalie 10 L cabriolet
 Consultez la fiche complète de la Citroën Rosalie 10 L cabriolet

Coupé

Au milieu des années 30, la silhouette des automobiles s'affine et s'adapte à la vitesse. Les calandres se penchent et le coupé offre une ligne de toit oblique inspirant la sportivité.

Exemple, la Peugeot 301 D coupé de 1935.


Peugeot 301 D coupé
 Consultez la fiche complète de la Peugeot 301 D coupé

Boulangère, Normande, Bourguignonne

La Boulangère est une camionnette dont l'arrière ouvert est équipé d'un toit en toile. Les flancs sont généralement en bois. Il existe aussi des versions Normande ou Bourguignonne, plus ou moins fermées.

Exemple, la Citroën B2 boulangère de 1921.

.

Citroën B2
 Consultez la fiche complète de la Citroën B2


Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

 retour Accueil    sommaire Dossiers  
Menu   sommaire Dossiers  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine