Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide Automobiles Anciennes - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 retour Accueil    sommaire Dossiers  
Menu   sommaire Dossiers  
Guide Automobile
Publicité

Abarth 500 Record Pininfarina
Abarth 500 Record Pininfarina
(doc. Yalta Production)
Publicité


Publicité

abonnement
Cliquer pour s'abonner

Publicité

 

Urgences

Publicité

Guide Tourisme France

Rétromobile 2018 : 7 - Abarth, le scorpion

25 mars 2018

Carlo Abarth débute son activité en 1949. Il se fait vite connaître par ses premiers modèles de course, "bricolés" sur des bases Cisitalia puis Fiat. Ses premiers bons résultats lui assurent une certaine notoriété. En parallèle à la conception de bolides, il commercialise son savoir-faire sous forme de kits de transformation, principalement sur des bases Fiat. Des pièces mécaniques spéciales qui transforment une paisible petite automobile populaire en bombinette.
On peut alors faire le parallèle entre ce "Sorcier" et le nôtre, Amédée Gordini. Mais si les deux artisans partent des mêmes mécaniques Fiat ou Simca, leurs chemins ne sont toutefois pas parallèles. Tandis que Gordini va se frotter principalement aux grandes épreuves, Abarth, partant des minuscules moteurs de Fiat 600 ou 500 (bicylindre !), visera longtemps les séries 500, 750 ou 1000 cm3.
Autre différence, Abarth développe un véritable petit commerce et emploie jusqu'à 200 personnes.


 
Rétromobile 2018 - Abarth (doc. Yalta Production)


Rétromobile 2018 - Abarth
(doc. Yalta Production)

Rétromobile présentait une belle rétrospective Abarth en accueillant une petite partie de la formidable collection Engelbert Möll.

Fiat-Abarth 750 GT Zagato - 1955

La 750 GT lance la saga Abarth. c'est une jolie berlinette spécialement construite par Zagato. Abarth utilise la plate-forme et la mécanique de la nouvelle Fiat 600. Mais le petit moteur 4 cylindres 600 cm3 culbuté est poussé à 743 cm3, avec une nouvelle culasse à arbre à cames en tête. Il passe de 23 ch à 4 000 tr/mn à 44 ch à 6 000 tr/mn : près du double !

Fiat-Abarth 750 GT Zagato
 Consultez la fiche complète de la Fiat-Abarth 750 GT Zagato

Fiat-Abarth 500 GT Zagato 105 CZ - 1957

Encore plus fou. Le petit moteur bicylindre de la Fiat 500 passe de 13 à 26 ch. La voiture reçoit une carrosserie profilée par Zagato, une réduction de la 750 GT. La vitesse maxi est de 120 km/h. Pas mal pour une Fiat 500 !

Fiat-Abarth 500 GT Zagato 105 CZ
 Consultez la fiche complète de la Fiat-Abarth 500 GT Zagato 105 CZ

Abarth 500 Record Pininfarina - 1958

Rien de tel que des records pour se faire connaître. Dans la catégorie des moins de 500 cm3, il suffit de se pencher sérieusement sur le moteur (ou plutôt la moulinette) de la petite Fiat 500.
Oubliés les 13 chevaux de départ, avec ses 36 chevaux la voiture atteint 180 km/h et empoche 23 records mondieux.

Abarth 500 Record Pininfarina
 Consultez la fiche complète de la Abarth 500 Record Pininfarina

Fiat-Abarth 750 Record Monza Bialbero coupé Zagato - 1958

Avec son nouveau moteur conçu par le célèbre ingénieur Gioacchino Colombo, équipé d'une nouvelle culasse à double arbre à cames et soupapes en tête, à la place de l'arbre à cames latéral et culbuteurs. Il développe 57 ch à 7000 tr/mn.
La voiture pèse 568 kg et la vitesse maxi est de 180 km/h.
Sur les circuits, la 750 Record ne fait pas que de la figuration. En 1959, elle remporte sa classe, pilotée par Mario Poltronieri aux 12 Heures de Monza et aux Coupes du Salon à Montlhéry.
En 1960, elle remporte les 500 kilomètres du Nürburgring, pilotée par Castellina et Vinatier.

Fiat-Abarth 750 Record Monza Bialbero coupé Zagato
 Consultez la fiche complète de la Fiat-Abarth 750 Record Monza Bialbero coupé Zagato

Abarth 2200 Coupé Allemano - 1959

Abarth va aussi se lancer dans les modèles sportifs haut de gamme, comme ce magnifique coupé construit par Allemano sur la base de la Fiat 2100.

Abarth 2200 Coupé Allemano
 Consultez la fiche complète de la Abarth 2200 Coupé Allemano

Abarth 1000 Bialbero Record - 1960

Retour à la chasse aux records avec ce bolide lisse comme un galet et animé par le désormais célèbre moteur 1000 BIalbero (double arbre).
Elle empoche le record de l'heure à 213,643 km/h et les 10 0000 km à la moyenne de 191,376 km/h. Elle remporte les records des 12, 24, 48 et 72 heures et les 2000 et 500 miles et 5000 et 10 000 km dans la catégorie des moins de 1100 cm3 (G).

Abarth 1000 Bialbero Record
 Consultez la fiche complète de la Abarth 1000 Bialbero Record

Fiat-Abarth 1000 bialbero T130S - 1962

Animée par le 1000 Bialbero et revêtu de la carrosserie berlinette Zagato, avec 98 ch, la 1000 Bialbero fait désormais bonne figure sur les circuits. Elle est alignée en 1962 aux 24 Heures du Mans (abandon) et au 500 km du Nürburgring pilotée par Erberhard Mahle.
Elle remporte le Championnat du Monde GT dans sa classe en 1962.

Fiat-Abarth 1000 bialbero T130S
 Consultez la fiche complète de la Fiat-Abarth 1000 bialbero T130S

Abarth 1000 SP barquette - 1966

Autre diversification pour Abarth, la construction de barquettes pour les circuits et les courses de côtes. Elles se montrent rapides et agiles.
En 1966, l'Abarth 1000 SP remporte la victoire dans sa classe et la 3e place au général aux 500 km du Nürburgring pilotée par Herbert Müller.

Abarth 1000 SP barquette
 Consultez la fiche complète de la Abarth 1000 SP barquette

Abarth 2000 Sport Spider 4-Fari SE010 - 1968

La 2000 Sport 4-Fari remporte le Championnat de courses de côte 1970 pilotée par Johannes Ortner.

Abarth 2000 Sport Spider 4-Fari SE010
 Consultez la fiche complète de la Abarth 2000 Sport Spider 4-Fari SE010

Abarth OT 2000 Periscopio - 1968

Cette Abarth ne passe pas inaperçue avec son écope de toit, immédiatement baptisée Periscopio (schnorkel aurait mieux convenu, mais c'est difficile à écrire...).

Abarth OT 2000 Periscopio (137C)
 Consultez la fiche complète de la Abarth OT 2000 Periscopio (137C)

Abarth 2000 Spider Prototipo SE021 - 1971

La barquette Abarth 2000 Spider Prototipo SE021 a été développée pour le nouveau championnat européen 2 litres.
À son volant, Arturo Merzario a remporté 3 victoires et a terminé à la 3e place du Championnat 1971.

Abarth 2000 Spider Prototipo SE021
 Consultez la fiche complète de la Abarth 2000 Spider Prototipo SE021

Fin des vraies Abarth ?

En 1971, Carlo Abarth vend sa PME à Fiat qui utilisera désormais la marque comme griffe sportive. L'actuelle Fiat 500 en bénéficie.
Ensuite, Carlo Abarth vend son écurie de course à Osella..
Carlo Abarth est décédé en 1979.
Alors, aujourd'hui, vraies Abarth ou pas ?

Notre grand dossier pour cette semaine Rétromobile 2018

- Rétromobile 2018 : 1 - vente RM Sotheby's
- Rétromobile 2018 : 2 - les véhicules militaires
- Rétromobile 2018 : 3 - Histoires belges (vente Bonhams)
- Rétromobile 2018 : 4 - Vente Bonhams, suite
- Rétromobile 2018 : 5 - Bon anniversaire Renault
- Rétromobile 2018 : 6 - Dans les allées du salon
- Rétromobile 2018 : 7 - Abarth, le scorpion
- Rétromobile 2018 : 8 - Vente Artcurial (a. vente Broual).
- Rétromobile 2018 : 9 - Vente Artcurial (suite et fin)

Restons en contact

- n'hésitez pas à nous aider et faire des remarques sur nos fiches en écrivant à la rédaction.
- pour découvrir chaque mois les nouvelles anciennes présentées, inscrivez-vous gratuitement à notre Lettre mensuelle (pas de spam).

Ecrire à la rédaction Recevoir la lettre mensuelle Inscription d'un événement dans l'Agenda Inscription d'une association

 retour Accueil    sommaire Dossiers  
Menu   sommaire Dossiers  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine